Le nombre de médecins généralistes exerçant en Brabant Wallon diminuera de 30% d’ici 5 ans, l’organisation classique des gardes au sein des communes va donc devenir difficile.

L’objectif est d’améliorer la qualité de vie du médecin, sa sécurité pendant sa garde, et de garantir aux patients un accès continu à la médecine de première ligne.

Le poste de garde prend en charge tout problème médicalement justifié, qui ne peut être reporté aux heures d’ouverture habituelles du cabinet du médecin traitant et qui ne relève pas des urgences hospitalières.